BrusselsParkourSchool | Le Parkour
  • facebook
  • twitter
  • instagram

Free running et Parkour

 

Introduction

 

Bien qu’à l’origine le "parkour" et le "free running" faisaient référence au même art : l’Art du Déplacement, de nos jours ces deux termes définissent deux disciplines bien distinctes dont le but final diffère considérablement, même si elles peuvent à priori sembler similaires pour les non initiés.

 

PARKOUR

Origine

 

Au départ, seul le nom de "L’Art du Déplacement" était utilisé. Toutefois, aux alentours de 1998, Hubert Koundé, un ami de David Belle, inventa un nouveau terme. C’est un dérivé du Parcours de Combattant, la fameuse course d’obstacles proposée par Georges Hébert en tant qu’entraînement militaire. Étant donné l’aspect très proche par nature entre L’Art du Déplacement et la Méthode naturelle, cela semblait être une logique concordance. Koundé supprima "du Combattant" puisque David Belle n’était plus un soldat et qu’il ne s’agissait pas là d’une discipline leur étant spécifique. Il remplaça également le "c" par un "k" suggérant ainsi une certaine agressivité et la dureté de l’entraînement, puis supprima le "s" final et muet qui allait en contradiction avec la philosophie du Parkour, basée sur l’efficacité.

 

Définition

 

Le but du Parkour se résume en un déplacement rapide, utile et efficace. Ses pratiquants (traceurs pour les hommes, traceuses pour les femmes) s’entraînent dans le but de développer leurs compétences physiques et mentales qui leur permettront de toujours avancer avec facilité, quels que soient les obstacles à travers leur environnement, aussi bien urbain que rural. Tout traceur cherche le moyen de sortir de toute situation dangereuse, aussi le Parkour peut-il être directement appliqué en cas de danger mortel.

 

FREE RUNNING

Origine

 

Ce terme fut créé par Guillaume Pelletier, une des personnes à la base du projet Jump London, aux alentours de 2003. Son but premier était de donner une appellation du Parkour à l’échelle internationale, aussi les deux furent utilisées alternativement dans le documentaire. Toutefois, l’idée que ce faisait Sébastien Foucan, un des premiers traceurs et amis de David Belle, à propos du Parkour différait sensiblement. Ainsi, une seconde communauté, plus sensible à cette vision de la discipline, décida de finalement se baser sur l’interprétation de Foucan et de garder le terme de Free-Running, laissant du même coup le Parkour pour les adeptes de la discipline de Belle.

 

Définition

 

Le Free-Running base ses mouvements sur la beauté, la grâce et la fluidité. Ses pratiquants (les free-runners) s’entraînent dans le but de se mouvoir librement et avec élégance au travers de leur environnement, urbain ou rural. Le free-runner cherche à créer des mouvements innovants par son interaction avec les divers objets et obstacles qui l'entourent, une manière personnelle de s’exprimer et de ressentir une certaine liberté. En un mot, il cherche à apprécier.

 

Conclusion

 

Le but se définit dans l’action. Le Parkour n’est pas seulement physique, il est également spirituel. Si le Parkour et le Free-Running possèdent des objectifs et un état d’esprit différents, alors ce sont là deux choses différentes.